Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer
"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer

"On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.” Arthur Schopenhauer

Tag(s) : #voyages

Partager cet article

Repost 0